vis ma vie*

Tana ou Tatiana

J’aurais pu choisir Tatch, Minipam’s, ou Tchétchéne pour mon nom de blog… Mais c’est Tana que j’ai décidé d’utiliser. Ce sont les surnoms que l’on m’a donné. Je pourrais vous dire que ces pseudonymes sont tous plus insupportables les uns que les autres, ce serait mentir : Non, je ne les ai pas choisis, certes, mais ils ont tous ce petit quelque chose qui m’a rendu unique à certaine période de ma vie.

  • Tatch, Tatchou c’est comme ça qu’on m’appelait en seconde, il me suit encore d’ailleurs, 15 ans plus tard.
  • Minipam’s, est apparu lorsque mes amis ont découvert qu’à 18 ans j’allais chercher mes chaussures au rayon enfant, le 34 chez les adultes c’est bien trop compliqué à trouver !
  • Et puis il y a l’adorable Tchétchéne, que mon petit frère a utilisé du haut de ses 2 ans. Nettement plus simple à dire que Tatiana ! Pendant cinq bonnes années je répondais de ce nom, jusqu’à ce qu’il décide de faire comme tout le monde et de changer pour Tana.
  • Tana c’est celui de toujours. Le tout premier, celui qui m’a collé au basque le plus longtemps. Même si aujourd’hui il a été remplacé pour beaucoup par Tatch, moi, je l’aime bien ! Bébé, Enfant, ado j’étais Tana, rien de plus, rien de moins. Et c’est tout à fait moi : simple et pas trop compliqué.

Voilà pourquoi j’ai choisi celui-ci, il est la base, mon premier diminutif et il me correspond très bien.

C’est Russe pour les curieux, mais pour autant, il n’a rien à voir avec mes origines.

Mis à part peut être avec Minipam’s qui est plutôt l’image de mes pieds à travers les yeux des autres (oui, je sais…), je pense que le surnom est un reflet de nous à travers les yeux des autres, il nous représente, un petit titre qui définit un peu notre personnalité. C’est jolie. Enfin, ça dépend lesquelles, on est d’accord^^ !

Je ne pensais pas réussir à tenir un article sur les surnoms ! Mais finalement il est là^^. Ce n’est pas très intéressant (peut être si, un peu quand même ?!) mais je voulais expliquer mon nom de blog. C’est la première chose qu’on lit après tout, c’est bien de lui donner une raison !

A bientôt

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.